Une erreur est survenue dans ce gadget

mercredi 3 février 2010

Le théâtre de Foire

Suite à notre article sur le timbre et la parodie, nous nous intéressons ici à ce qui fut un haut-lieu parisien des chansons à timbre.

Le nom générique de théâtre de la Foire ou de théâtre de Foire regroupe différentes sortes de spectacles qui eurent lieu, à Paris entre 1596 et 1791 dans les célèbres foires de Saint-Germain et de Saint-Laurent à Paris.

Si à l'origine, on y voyait surtout des singes et des chiens savants, des acrobates, des danseurs de corde ou des marionnettes, peu à peu les théâtres forains se mirent à représenter des scènes dialoguées, à reprendre les types de la comédie italienne, à jouer des comédies à ariettes, embryons d'opéras-comiques.


Le théâtre de Foire devint ainsi le lieu privilégié des vaudevilles, ces chansons qui couraient par la Ville, dont l’air était facile à chanter, et dont les paroles était faites ordinairement sur quelque actualité de l'époque.
« D’un trait de ce poème en bons mots si fertile,
Le Français, né malin, forma le vaudeville :
Agréable indiscret, qui, conduit par le chant,

Passe de bouche en bouche et s’accroît en marchant. »
Boileau.

En s'unissant avec le théâtre, le mot vaudeville servit alors à désigner une petite composition scénique, toute en couplets, où le dialogue même était chanté.


Dès 1710, la Comédie-Française et l'Opéra, soucieux de leurs privilèges, firent interdire aux troupes foraines à la fois le chant, les paroles et la danse. Une parade fut trouvée par les théâtres forains: ce sont les pièces à la muette, une sorte de karaoké avant l'heure !
  • l'acteur faisait les gestes,
  • l'orchestre jouait un air,
  • le public chantait les couplets écrits, en grosses lettres, sur des pancartes.
Ceci y amena naturellement :
  • Le développement du timbre à structure répétitive dont le public peut s’emparer pour interpréter le texte à la place des artistes réduits au silence.
  • L'apparition de partitions en formats de poche vendues dans la rue.


Quelques auteurs ayant écrit pour le théâtre de la Foire :

Alain-René Lesage, Denis Carolet, Louis Fuzelier, Jacques-Philippe d'Orneval, Louis de Boissy, Félix de Largilliere, Joseph de La Font, Jacques Autreau, Alexis Piron, Jean-Joseph Vadé, Michel-Jean Sedaine, Pierre-René Le Monnier, Charles-François Panard, ..


Quelques musiciens ayant composés pour le théâtre de la Foire :
Jean-Claude Gillier, Antoine Dauvergne, Egidio Romualdo Duni, Jean-Joseph Mouret, François-André Danican Philidor et Pierre-Alexandre Monsigny ..

Aucun commentaire: