Une erreur est survenue dans ce gadget

lundi 19 avril 2010

Fedele Fenaroli


Corpsyphonie propose sur ce site quelques biographies pour rendre hommage à ces musiciens qui ont contribué en leur temps par leurs compositions, leurs écrits ou par leur enseignement à propager l'apprentissage vocale.

La Biographie de Juste Adrien de Lafage a été récemment publiée. Elle fait référence à plusieurs musiciens de son époque ou de temps plus anciens.
Si pour les plus connus d'entre eux, il est facile de trouver la biographie, pour d'autres c'est bien plus difficile. Après celles de Koch, de Gervasoni , d' Azopardi et  de Fux


c'est le cas de celle de
Fedele Fenaroli

(1732-1818)

Bibliographie universelle des musiciens et bibliographie générale de la musique, par F.J.Fétis, deuxième édition, Librairie de Firmin Didot Frères, Fils et Cie, Tome 3, 1869, pages 205-206.

 

FENAROLI (Fedele), né à Lanciano, dans les Abruzzes, en 1732 (M. le marquis de Villarosa dit que ce fut en 1740, mais il se trompe, car les journaux ont donné son âge de quatre-vingt-cinq ans lorsqu'il mourut), fut élevé au conservatoire de Loreto, à Naples, où il reçut des leçons de Durante, lorsque ce maître succéda à Porpora en 1742. Ayant fini ses études, il entra au conservatoire de la Pietà de' Turchini pour y remplir les fonctions de maître, qu'il continua jusqu'à sa mort, arrivé le 1er janvier 1818.

Pendant le cours de son long professorat, Fenaroli a formé une multitude d'élèves très-instruits, au moyen de sa méthode simple et facile. Ce n'est pas qu'il ait possédé une théorie profonde et raisonnée: toute sa science était de tradition et de sentiment. Une harmonie simple, pure, et l'art de faire chanter toutes les parties d'une manière naturelle, en faisaient le fond.
On raisonne peu sur la musique en Italie : tout y est de pratique, et, depuis plus d'un siècle, les méthodes des conservatoires de Naples n'ont point fait un pas. Toute la science y est bornée à un petit nombre de règles que Fenaroli a exposées avec clarté dans un livre élémentaire qui a pour titre : Regole per i principianti di Cembalo; mais ces préceptes peu nombreux sont suivis de beaucoup de basses chiffrées (partimenti) sur lesquelles le maître en faisait faire l'application; de sorte que ces règles devenaient bientôt familières aux élèves par l'usage constant qu'ils en faisaient.
L'ouvrage de Fenaroli a été gravé à Paris par les soins d'lmbimbo, qui en a traduit le texte, et se trouve chez Launer, successeur de Carli. Déjà Cheron avait introduit un choix des partimenti de Fenaroli dans ses Principes de composition des écoles d'Italie.

Fenaroli a écrit quelques morceaux pour l'église; ses compositions se distinguent plus par la pureté de style que par l'invention. On connait de lui :
  • 1° Douze motets à quatre voix, dont deux dans le style pastoral;
  • 2° quatre messes solennelles avec orchestre;
  • 3° une messe de Requiem;
  • 4° trois Dixit à quatre voix;
  • 5° deux Te Deum avec orchestre;
  • 6° les Répons pour la fête de saint Antoine;
  • Laudate pueri à quatre volx;
  • Credo à deux voix et orchestre;
  • Improperii pour la semaine sainte;
  • 10° Ecce lignum crucis à quatre voix;
  • 11° Ave Maria à quatre voix;
  • 12° Leçons des trois jours de la semaine sainte;
  • 13° Leçons des morts;
  • 14° Veni Creator pour soprano et contralto;
  • 15° Veni Sponsa Christi à quatre voix;
  • 16° deux Miserere à quatre voix;
  • 17°Hymne pour la fête de saint Michel;
  • 18° Cantates à deux voix;
  • 19° Études de contrepoint.

Aucun commentaire: