Une erreur est survenue dans ce gadget

jeudi 31 juillet 2008

Aux Etats Unis, la première voix retransmise à la radio fut grenobloise.

Mariette Mazarin fit ses début de cantatrice à Grenoble. On disait d’elle : « Une grande voix, une grande dame, une grande artiste, une grande carrière ». Son buste trône au Métropolitan Opéra de New-York, entouré des plus grands artistes lyriques de l’époque. Aux États-Unis, c’est elle qui fut la première voix à la radio. En effet, le célèbre ténor Enrico Caruso, prévu pour la circonstance, s’effaça très élégamment devant elle.

Lors de la célébration de l’armistice du 11 novembre 1918, du haut d’un balcon de la place Grenette (Grenoble), elle chanta les airs patriotiques, La Madelon et la Marseillaise. La foule lui fit une ovation hors du commun.

En 1947, une soirée lui fut consacrée sur l’initiative de Roland-Louis Lachat et du célèbre baryton André Baugé.
Mais, après avoir chanté avec les plus grands, enchanté le monde entier, brillé de mille feux, elle s’éteint silencieusement dans la plus grande indifférence.


Voir l'article (en anglais) de Modern Electrics, May, 1910, page 63.

jeudi 10 juillet 2008

Un livre pour "Enseigner et pratiquer le chant"

Les éditions "Chroniques Sociales" viennent de publier
l'ouvrage psycho-pédagogique de Marie-Martine MARC et Noureddine BOUATI :

Quelle est l’origine de la notation musicale do ré mi fa sol la si ? Sur quelles voies historiques la chanson a-t-elle flâné ? En toute simplicité, quelle est la différence entre une ballade, une cantate, un opéra, un psaume… ? Pourquoi le chant est-il toujours conditionné par une bonne respiration ? Qu’est-ce qu’une typologie vocale ? Pourquoi n’ose-t-on pas se regarder le fond de la gorge devant un miroir ? En quoi le corps, le chant et le plaisir sont-ils des concepts intimement liés ?…

Cet ouvrage, qui apporte un éclairage à toutes ces questions et à bien d’autres, traite principalement de l’art vocal, dans une perspective à la fois historique et physiologique, mais aussi dans une dimension didactique et psychodynamique. L’originalité de ce travail est basée sur la volonté de sortir des sentiers battus, d’une vision trop mécaniste du chant, pour adopter une approche plus humaine qui tient compte de l’interaction entre corps et psyché. Le résultat débouche sur l’esquisse d’une typologie vocale, appuyée par une riche et originale interprétation pédagogique et psychanalytique. Cet ouvrage s’adresse à tous les professionnels et bénévoles chargés de faire apprécier l’art vocal, à tous les pratiquants débutants ou confirmés. Ils trouveront un outil de travail permettant de renforcer le plaisir de chanter en individuel ou en chorale.

Corpsyphonie est associé à la sortie de ce livre dont l'un des auteurs n'est autre que le coach vocal du site.